La reconversion du sport est une étape obligatoire pour les sportifs de haut niveau en fin de carrière. Bien gérer sa conversion, sans attendre cette période est une bonne solution ; chaque athlète doit alors s’y préparer tout au long de sa carrière. Comment gérer cette conversion ? Lisez ici.

Idée sur les solutions existantes !

L’on parle en premier lieu du texte de la loi, qui donne une facilité d’accès aux aides, et aux études en adoptant les temps et le travail. En matière de reconversion du sport, dudit texte rend plus moderne la conversion d’insertion professionnelle ou CIP, permettant à un athlète d’avoir accès à l’entreprise au cours de sa carrière sportive. L’on prend à titre d’exemple, la création d’un CDD spécifique pour les sportifs professionnels.

Pour gérer sa reconversion du sport, on a été lancé en 2014 le pacte de performance. Il concerne les sportifs qui se distinguent des autres par leurs potentiels en matière de médailles, mais peu connus dans le monde du média. Des centaines d’athlètes se sont engagés dans ce pacte avec plusieurs entreprises de tous les secteurs tels que Coca-Cola et bien d’autres. Cet engagement parle notamment de leur insertion au sein de l’entreprise à la fin de leur carrière, et cela, pour mieux gérer leur conversion. Pour remarque, depuis l’année de sa création en 2014, d’autres entreprises participent à ce pacte.

En France et dans le domaine de la reconversion du sport, deux structures sont en place ; elles accompagnent les athlètes de haut niveau pour préparer et gérer leur reconversion. La première, c’est le Sportail Community. Son rôle consiste à mettre en relation les sportifs de haut niveau, les handisport et les entreprises. Cette structure vise à faciliter cette mise en relation sur les sujets concernant la formation et le recrutement. Elle aide les sportifs pour être plus visible sur le networking des sportifs, d’avoir la possibilité d’échanger avec les professionnels de tous les secteurs, à booster leur réseau. Elle peut accompagner un athlète dans la réalisation de son projet professionnel. La deuxième structure dont on appelle Athlète Avenue, quant à elle, a le même objectif que la première. Elle met à la disposition du sportif un espace sur lequel il peut mettre son CV, consulter les aides financières et offres d’emploi. Cette plateforme permet aux sportifs de découvrir les formations disponibles sur les espaces personnels des organismes formateurs ou écoles.