L’activité du psychologue du sport s’effectue sur une population de sportifs. La plupart des consultations sont motivées par une crise d’ordre relationnel, organique ou intrapsychique. Elles peuvent être des contre-performances inexplicables. Puisqu’il s’agit d’un investissement psychique pour le patient, cela mérite alors un article. Lisez pour de plus amples informations. 

La demande des sportifs.

Puisque l’on parle d’investissement psychique de l’athlète, la demande dans la majorité des cas consistent à restaurer son corps par des techniques. C’est en maîtrisant le corps que l’athlète parvient à maîtriser lui-même. Il est alors à la recherche des techniques d’apprentissage permettant de mieux contrôler ses attitudes et refouler la pensée négative. Tout cela par une obéissance aux différentes techniques de refoulement.

Crise et intervention du psychologue du sport.

La crise d’ordre externe dans l’univers du sport est par exemple le fait de changer le niveau compétitif d’un jeune athlète doué, d’entraîneur ou de technique, entraînant une mauvaise performance. Ces changements dans la réalité concernent la vie personnelle du sportif, qu’il est difficile, voire impossible de s’en adapter. Dans certains cas, ces changements ou mutations obligent des remaniements psychologiques. C’est pour faire face à ce passage dans le développement humain que l’individu a besoin de l’intervention d’un psychologue du sport.

La mission d’un psychologue du sport.

Un psychologue du sport est le spécialiste, ayant la même formation et les mêmes compétences qu’un psychologue clinicien. Son activité se concentre sur une population de sportifs. IL doit à cet effet avoir une bonne connaissance de l’univers de sport. C’est un préparateur mental, sa mission principale consiste à améliorer les aptitudes psychologues de son client comme la concentration, la gestion de stress, la confiance en soi… Il apporte son aide à l’athlète pour que ce dernier puisse atteindre son plein potentiel et ses objectifs. Dans le même ordre d’idées, ses conseils permettent au sportif ou à l’athlète de devenir la meilleure version de lui-même. Dans ce cas, il y a des stratégies psychologiques à développer efficacement permettant à l’athlète d’atteindre ses performances de qualité. Contrairement au psychologue clinicien, le psychologue du sport est une personne de terrain, il ne passe pas uniquement son temps au bureau, il assiste aussi son client lors de l’entraînement ou au cours des compétitions sportives. SI la problématique de son client est en dehors du domaine de son expertise (dépression…), il fait appel à un psychologue clinicien pour étudier en profondeur le symptôme.