Le XIXe siècle marque le début de la psychologie du sport. On va parler dans cet article l’histoire de la psychologie du sportif, dès son début, découpée en trois périodes. Chacune est marquée par des personnes célèbres et des événements propres à la psychologie du sport. Lisez pour plus d’informations.

Les premières années de la psychologie du sportif : 1895 à 1920.

C’était Norman Triplett, avait inventé pour la première fois en 1890 en Amérique du Nord la psychologie du sportif. IL constatait à cette époque que les cyclistes courent plus rapide en équipe que lorsqu’ils sprintent seuls, par exemple au cours d’une épreuve contre-la-montre. Il avait réalisé une expérience pour vérifier son hypothèse. D’après cette hypothèse, les enfants enroulent plus de corde sur un moulinet lorsqu’ils sont en présence d’un autre enfant. En 1899, E.W.Scripture avait mis en évidence les éléments caractéristiques d’une personne, qui peuvent être développés à l’aide du sport, ainsi que les avantages de l’activité sportive. À cette époque, l’essor de la psychologie pousse les psychologues à faire des recherches sur d’autres domaines d’études. Le domaine du sport est privilégié pour réaliser cette recherche ; notamment, sur les paramètres psychologiques en lien avec la performance motrice. Il est à noter que les mêmes recherches se développaient dans les pays comme l’Allemagne et la Russie.

L’ère de Griffith : de 1921 à 1938.

Ce psychologue avait mis en place le tout premier laboratoire de psychologie du sportif. IL est aussi le fondateur de l’une des premières prestigieuses écoles d’entraîneur des États-Unis d’Amérique. Il travaillait avec plusieurs entraîneurs sur le sujet qui touche la préparation psychologique d’un groupe sportif. Il était particulièrement intéressé par le perfectionnement ou l’amélioration des applications sportives. L’on remarque aux États-Unis que la théorie concernant la personnalité et les éléments caractéristiques d’une personne exercent une influence sur le concept de la psychologie du sportif. Au cours de la période de Griffith, la psychologie du sportif se développait dans les nations comme le Japon et la Russie.

La science au service de la psychologie du sport : de 1939 à 1978.

Durant cette période, l’éducation sportive et la psychologie influencent la psychologie du sport. Deux actions d’orientation en découlent, d’une part celle qui se développe vers une approche fondée sur l’application et tend à satisfaire aux besoins de l’univers sportif et d’autre part la seconde vers la théorie et conception au niveau des laboratoires !